Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2006

Les bénévoles

Dans un monde où l'argent impose sa culture,
Dans un monde où, parfois, l'indifférence isole,
Les anges existent encore ; ce sont les bénévoles.

Ces gens qui, par souci du sort de leur prochain
Prennent un peu de leur temps pour tendre la main,
En s'oubliant parfois, ces gens se dévouent,
Ne les cherchez pas loin, car ils sont parmi nous.

medium_6-picture1.3.gifÉtant fort discrets, ils ne demandent rien
Ni argent... ni merci...
Tout ce qu'ils offrent, c'est leur soutien.
Cependant, ce qu'ils donnent n'a pas de prix
Rien ne peut l'acheter ; c'est une partie de leur vie.
Et c'est bien grâce à eux... si Noël, pour certains
Reste un jour de magie plutôt que de chagrin !

Alors juste pour vous, voici notre souhait :
" Puissiez-vous recevoir autant que vous donnez ! "

20/12/2006

Un secours très populaire*

medium_presse_001.jpgIls sont tous bénévoles avec des vies et des parcours différents et variés. Mais, en fonction de leur disponibilité, ils se retrouvent une ou deux fois par semaine pour défendre des valeurs qui leur tiennent à cœur : combattre la misère sociale et affective. Et c’est dans leur petit local, rue Michel de L’Hospital à Aigueperse qu’ils agissent en bénévoles dévoués et donnent un peu de leur temps libre.
C’est aussi là qu’ils ont créé une antenne du Secours populaire français (Spf) au printemps 2006. Ce local, ils l’ont cherché longtemps. Jusqu’à ce que la mairie concède à leur prêter une maisonnette sur trois niveaux. C’est un lieu d’échange, de respect, de dignité où les personnes ont le sentiment de faire leurs courses comme tout un chacun en apprenant à gérer son budget.
Devant l’immense tâche qui est la leur, les bénévoles ne baissent jamais les bras. Ne se font pas plaindre en usant du misérabilisme non plus. Ils préfèrent échafauder des projets afin de donner plus d’autonomie à leurs bénéficiaires. Comme le font des centaines de leurs condisciples depuis maintenant plus d’une soixantaine d’années.
(* d'après un article de La semaine de l'Allier) Lire la totalité de l'article.