Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2006

Y a-t-il une spécificité de la pauvreté rurale ?

En rural, la pauvreté se cache, comme une honte. Pourtant, comme tout le monde se connaît, l’isolement de la précarité saute aux yeux de tous. La commune entière connaît qui l’assistante sociale visite ; elle sait ce que contient le panier de la ménagère et même qui touche le RMI. C’est un secret visible mais dont on ne parle pas. De ce fait, la personne en précarité intègre l’image que les autres ont d’elle. Elle se perçoit comme enfermée dans une cruelle exception. Cette visibilité l’enferme encore plus dans son isolement. Le cercle se referme, infranchissable.
Infranchissable ? Si nous l’acceptons comme une fatalité à laquelle ne répondrait qu’une assistance privée ou publique.
Cette précarité et cet isolement peuvent être vaincus. C'est le sens de l'action menée par notre antenne du Secours populaire français implantée en Limagne nord, à Aigueperse (63).